Présents :
Virginie Duffau (Vice-Présidente Codep31), Jean Louis Galy (Président Codep31), François Proust (Coss), Olivier Fougeret (Galathea), Jean-Jacques Brotschi (ONERA), Séverine Gillet, Luc Pauchenne (Galathea), Marc Paolpi (Coss), Stéphane Petit (Colomiers subaquatique), Jean François Cazaux (Galathea),  Jean Alain Véron (PPT Castanet), Dominique York (Coss), Julie Athanassiadis (CNP), Sylvie Ledent (Galathea), Daniel Rodriguez (Galathéa), Michel Ganot (Galathéa), Laurent Olivier (CSV), Michel Munier (Colomiers subaquatique), Maryse Dia (Galathea), Didier Pujo (ONEMA), Florence Sordes (Coss).

Ordre du jour :

- Remise de la banderole
- Intervention de Didier Pujo (ONEMA)
- Point sur les sentinelles

Réunion

- Banderole dédiée à la commission biologie et environnement subaquatique
Virginie Duffau (Vice-présidente Codep31 )et Jean Louis Galy (Président Codep31) sont venus à la réunion. Ils ont remis une banderole dédiée à notre commission, banderole qu’il nous faudra avoir dans nos weeks end et formation. Elle nous permet d’assoir notre identité en tant que commission.

- Point sur le lac de Sède, Saint gaudens
Nous avons profité de la présence des deux membres du Codep31 pour parler avec les plongeurs issus du club de Saint Gaudens (venus nombreux), et notamment avec le président du club Galathéa (Jean Luc Pauchenne) à propos du lac de Saint-Gaudens. En effet, ce lac est utilisé régulièrement par les membres de notre commission  (par exemple, lors de la « journée eau douce » proposé aux plongeurs du 31), mais aussi par les apnéistes. La question se pose de faire une base de plongée, question déjà discutée lors d’une assemblée générale du Codep31. Un point est fait sur les freins du dossier. Sont discutés aussi les points suivants : charte du plongeur ; assurance et responsabilité ; accès handi ; ponton ; budget ; fédération de pèche.  Ce dossier avance lentement, mais surement. Un rendez-vous devrait être pris entre la mairie, le club de Saint-Gaudens et le Codep31.

- Intervention de Didier Pujo, directeur de l’ONEMA (Toulouse)
Didier Pujo a expliqué à la Commission le fonctionnement de cette structure, faisant partie du ministère de l’Ecologie, du développement durable  et de l’Energie. Une structure par département s’occupant des cours d’eau et des zones humides. Les axes renvoient à la recherche/développement ; aux connaissances (collectes de données dans les masses d’eau) ; au contrôle des usages (dégradation, pollution, pesticides, préservation des espèces….) ; aux dossiers d’instruction. Nous avons discuté autour de plusieurs points : 1) la/les procédures pour récolter des données dans les masses d’eau : des inventaires sont réalisés dans les cours d’eau, nous ramenant pour nous aux Sentinelles.  Des inventaires sur la diversité et la taille des poissons ; des indices en matière de poissons, larves, diatomées… Une explication nous est donnée sur les procédures utilisées pour faire ces inventaires. Quelles hypothèses sont émises pour comprendre les évolutions des cours d’eau ? 2) Des exemples sont donnés et discutés par l’ensemble des participants : utilisation de l’eau, redevance, les abords des berges et les conséquences, l’évolution du lit de la Garonne….
Ainsi, après une heure de discussion très intéressante, nous avons conclu que des éléments pouvaient encore être évoqués dans nos nombreuses préoccupations communes.

- Point sur les sentinelles (Michel Munier)
Le protocole est rappelé : sur un fond de moins de 20 m, 20 minutes de plongée afin de faire une opération de comptage : plus ou moins 5 espèces rencontrées, sachant que sont à repérés 2 X 34 espèces (pellagique/benthique).
Sur Toulouse, aujourd’hui, les Sentinelles ne se font que très peu, voire pas du tout.  Se pose la question de la pertinence pour les clubs de faire ces sentinelles. Comment les amener à participer davantage ?
Nous allons essayer de monter un dossier afin de pouvoir donner tous les arguments possibles aux clubs. Les stages de formation de la commission inclueront les sentinelles. Ce dossier sera sans doute difficile à mettre en place, car nous ne sommes pas en bord de mer.


Prochaine réunion : Centre Alban Minville, 20h30

02 décembre : André Simonetti :  « A propos de la communication des animaux marins »


Florence Sordes