Exposé de Jean-Alain lors de la réunion du 18 février 2013 :

L'évolution de la proportion des requins et des sardines en Adriatique durant la 1ère guerre mondiale a intrigué Dino Voltera. Ce mathématicien italien est à l'origine d'un modèle de dynamique des populations de proies et de prédateurS. Un tel modèle s'applique au "Lynx/Lapins" de la baie d'Hudson, au "Hermines/Lemmings", et au "Requins/Sardines" de Méditerranée. Ces modèles et les observations montrent que les populations ne tendent pas toujours à un équilibre stable, mais peuvent évoluer de façon cyclique sur plusieurs années. Ils montrent aussi à l'encontre du bon sens qu'une intervention, comme l'arrêt de la pêche durant la guerre, ne favorise pas la population des proies.

Cliquer sur le lien pour voir l'exposé

(au besoin, lors de la lecture du pdf, dézoomez pour profiter des notes qui commentent les planches)